Parution du livre "Littoral breton sud, hors saison" le 20 avril 2018 aux éditions Un Autre Reg'Art C@B@NES, DEDANS-DEHORS - Jean Hincker
        
C@B@NES, DEDANS-DEHORS
C@b@nes, dedans-dehors

La forêt est gravée dans notre inconscient collectif, elle donne leurs grands thèmes aux contes et légendes avec les sorcières, les géants, les loups et mangeurs d'hommes.
L'arbre est l'élément essentiel et on lui reconnaît depuis toujours différents rôles: l'arbre poumon, arbre chaleur, arbre médecine et arbre constructeur.
Les arbres ont été très employés dans le monde pour la construction; et sur notre territoire au milieu des forêts de production de la Haute-Lande, on rencontre parfois au hasard des promenades un habitat singulier: LA CABANE.

La cabane est l'une des origines de l'architecture. L’homme, seul dans la nature, après s'être abrité sous un arbre ou dans une grotte, aurait imaginé son premier refuge en assemblant quelques branches. Cette construction vernaculaire l'aurait inspiré pour concevoir des édifices plus complexes. La cabane est ainsi un élément d'union entre les hommes et leur environnement.
Dans le département des Landes c'est la culture du pin qui a engendré la prolifération de ces « cabanes des bois ».Ces constructions modestes et qui se voulaient provisoires n'existaient que par la destination particulière pour laquelle elles avaient été conçues.
Ces cabanes ont été des lieux de repos, de vie et aujourd'hui des lieux de mémoire appartenant au patrimoine régional.
« Vivre en cabane » au coeur de la forêt, c'est témoigner d'une pratique inédite de l'espace à vivre, par lequel dedans et dehors communiquent, au lieu de s'exclure. Un espace avec une constante exposition de soi, aux autres et au-dehors; un éveil en prise avec ce qui nous entoure (sentiment de danger ou de sympathie).
Plus qu'un simple abri, la cabane est ainsi un élément d'union entre les hommes et leur environnement. Cette réflexion s'inscrit dans la continuité du travail initié il y a deux ans, intitulé « LANDES-@RT » par lequel les élèves accompagné par le photographe Landais JEAN HINCKER avaient présenté une évocation nouvelle du territoire et de ses paysages.


Aujourd'hui, de nouveaux élèves de Terminale BAC PRO Gestion et Conduite des Chantiers Forestiers se proposent d'apporter une nouvelle pierre à ce témoignage photographique du territoire en axant leur travail sur un habitat singulier mais emblématique du département des Landes: « les cabanes des bois » (cabanes de résiniers, palombières, tonnes, gabions etc...).
Ce travail photographique et plastique sera le second volet d'une « trilogie » pensée autour de trois axes: le paysage, l'habitat des forêts et les populations.
Tout naturellement, nous avons sollicité de nouveau le photographe-plasticien landais JEAN HINCKER, afin de poursuivre notre série LANDES-@rt de manière cohérente. Notre approche « plastique » largement influencée par le courant artistique Land Art des années 60 demeure le « fil conducteur » de cette nouvelle série mais elle va exiger en amont des prises de vue, un énorme travail de recherche, d'enquête, de prospection sur le territoire auprès des populations locales, des services d'animation du Conseil Général des Landes ainsi que du Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne.

L'objectif de ce projet artistique sera bien sûr de retrouver des cabanes « habitées », ce qui signifie que nous nous attarderons sur des habitats présentant des particularités, une singularité, bref une « âme » grâce à leur architecture, à leurs propriétaires ou à leur environnement direct. Nous ne manquerons pas de traduire ces spécificités par les nouvelles technologies. La photographie numérique, le traitement de l'image avec le logiciel PHOTOSHOP seront au cœur de la réalisation de cette exposition qui de toute évidence pourrait avoir une double lecture: celle du témoignage ethno-photographique et celle de l'approche plastique de l'architecture s'inscrivant dans le land art.
Cette thématique de la cabane et de son architecture permettra de nous questionner sur la fonction et l'utilité de ces habitats anciens et très « actuels », et de nous demander à quelle cabane rêvent aujourd'hui les enfants ? Une cabane internet? Quels sont les nouveaux contextes où la construire? Ou encore quels sont les matériaux de la cabane du XXIème siècle ?...
Ce deuxième volet de la série LANDES-@rt sera l'aboutissement d'une réflexion menée par les élèves avec JEAN HINCKER et ces « cabanes des bois » seront tour à tour une évasion du quotidien, un repli sur soi, un moment de rêve, une échappée dans l'imaginaire, mais surtout et grâce à cette rencontre entre de jeunes forestiers et l'artiste, le croisement de l'art et de la technique...

Catherine Stons, Professeur d’Education Socioculturelle au lycée agricole Roger-Duroure de SABRES, Landes, 2009
Vincent Clugnac 3 (Résiniers Sabres)
Baptiste Herpin 1 (Résiniers Biscarrosse)
Baptiste Herpin 2 (Résiniers Biscarrosse)
Baptiste Loriot 1
Benjamin Leplus 1 (Résiniers Biscarrosse)
Benjamin Leplus 2 (Roulotte Villeneuve)
Erwan Pavec 1 (Bousques Campet Lamolère)
Jérémy Keva 1 (Palombière Meilhan)
Julien Plazanet 1 (Palombière Meilhan)
Kévin Lamenca 1 (Palombière Meilhan)
Marina Lautrette 2 (Cabane de vignes)
Marina Lautrette 3 (Cabane d'artistes)
Marina Lautrette 4 (Résiniers Biscarrosse)
Mathieu Ruppe 1
Mathieu Ruppe 2
Nicolas Morisson 1
Nicolas Morisson 2 (Résiniers Biscarrosse)
Romain Duprat 1 (Bousques Campet Lamolère)
Romain Duprat 2 (Cabane d'artistes, Lagrange)
Top